Forteresse brodée

Forteresse brodée

Visites

Pages

dimanche 22 septembre 2013

Poésie du dimanche.

...Mais ce qui me séduit et ce qui me ramène
dans la verdure où j'aime à soupirer le soir,
ce n'est pas seulement Phyllis et Dorimène,
avec sa robe d'or que porte un page noir...





...c'est là que vit encore le peuple des statues
sous ses palais taillés dans les mélèzes verts,
et que le chœur charmant des nymphes demi-nues
pleure et gémit avec la brise des hivers...

Théodore de Banville

Photographie: Gérard

6 commentaires:

  1. je n'ose parier, mais je crois reconnaitre cette superbe photo : souvenir d'une escapade sur une île du lac de Garde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais OUI Marie Louise,
      où avais-je la tête ? dans les préparatifs de notre prochaine visite, sans aucun doute.
      Que nos amies me pardonnent

      Supprimer
  2. Merci pour cet instant poétique ! Très jolie photo !

    RépondreSupprimer
  3. Tu ne pouvais mieux tomber avec cet poésie et cette photo : rentrant de Rome, j'ai la tête pleine d'images comme celle-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bientôt des photos, sans doute!!!

      Supprimer

Et vous, qu'en pensez vous ?